Circuit Émilie-Romagne et Vénétie

Un voyage en Italie : tout un programme ! Au firmament du tourisme transalpin brillent de mille feux trois étoiles, Rome, Venise et Florence, et, tout autour, scintillent une constellation de points lumineux : des cités d’art et d’histoire au riche héritage culturel, prêtes à s’offrir aux voyageurs les plus curieux. De ces astres-là, l’Emilie-Romagne, région au Nord-Est de la péninsule, en est fort bien pourvue. Idem pour la Vénétie voisine, une terre magnifique trop souvent à l’ombre de Venise, son chef-lieu. Embarquez donc dans un périple à travers ces deux magnifiques régions.

Cap d’abord sur l’Emilie-Romagne et son chef-lieu Bologne, une ville bonne vivante où est née la première université d’Europe, et qui a su garder sa belle unité architecturale, avec ses rues à arcades et ses bâtiments faits d’ocre et de rouge. Escapade à Ravenne pour admirer un trésor unique en Occident composé d’exceptionnelles mosaïques paléochrétiennes et byzantines. Escale ensuite dans le delta du Pô pour goûter au charme exquis de la discrète Ferrare, l’une des cités les plus rayonnantes de la Renaissance, jadis gouvernée par la maison d’Este.
Puis direction la Vénétie. Etape obligatoire à Vérone, la ville rendue célèbre par Roméo et Juliette, où cohabitent des édifices datant de l’Antiquité, du Moyen Âge et de la Renaissance. Continuation sur Vicence, le terrain de jeu d’Andrea Palladio, un génie de l’architecture, qui a conçu les principaux bâtiments civils de la cité ainsi que plusieurs villas iconiques dans la campagne environnante. Fin de ce beau voyage à Trévise, une coquette ville ceinte de remparts, située à proximité de deux aéroports internationaux.



FEUILLE DE ROUTE

Jour 1 : Arrivée à Bologne
Jours 2 et 3 : Bologne
Jour 4 : Excursion à Ravenne depuis Bologne
Jours 5 et 6 : Ferrrare
Jours 7 à 9 : Vérone
Jours 10 à 12 : Vicence
Jours 13 et 14 : Trévise
Jour 15 : Retour

ALLER et SE DÉPLACER en ÉMILIE-ROMAGNE et VÉNÉTIE

Vols pour Bologne

L'aéroport Guglielmo Marconi de Bologne est situé à 6 km du centre-ville.
Le tableau suivant répertorie les destinations desservies par cet aéroport et les compagnies aériennes exploitant les lignes correspondantes:

Destinations Bologne-Marconi
Paris-Charles-de-Gaulle Air France
Paris-Beauvais Ryanair
Lyon Saint-ExupéryHop!
Bordeaux-Mérignac en saison:Ryanair
Bruxelles-Zaventem Brussels Airlines
Bruxelles-Charleroi Ryanair

Vols pour la Vénétie : Venise, Vérone et Trévise

La Vénétie possède trois aéroports internationaux : Venise-Marco-Polo, le plus grand, établi au nord de la lagune vénitienne, Vérone-Villafranca et Trévise-Canova.
L'aéroport de Venise est connecté à quasiment toutes les grandes villes françaises ainsi qu'à Bruxelles et Genève. Les destinations desservies par Vérone-Villafranca et Trévise-Canova et les compagnies aériennes exploitant les lignes correspondantes sont répertoriées dans le tableau suivant:

Destinations Vérone-VillafrancaTrévise-Canova
Paris-Beauvais Ryanair
Bordeaux-Mérignac en saison:Ryanair
Bruxelles-Zaventem Ryanair
Bruxelles-Charleroi RyanairRyanair
 

Se déplacer en Émilie-Romagne et Vénétie

En voiture

Dans ces deux régions, le réseau routier est fort correct. Il est à noter que les centres-villes historiques sont souvent interdits à la circulation automobile.

En train

Le train est un bon moyen d'effectuer le circuit suggéré à travers ces deux régions, parce que, d'une part, les billets sont plutôt bon marché et, d'autre part, le réseau de chemin de fer est bien maillé. Les billets peuvent être achetés à l'avance :

- Excursion en train à Ravenne depuis Bologne ;
- Bologne à Ferrare en train ;
- Ferrare à Vérone en train ;
- Vérone à Vicence en train ou car ;
- Vicence à Trévise en train ;
- Excursion en train à Venise depuis Trévise.

ÉMILIE-ROMAGNE ET VÉNÉTIE EN LIVRES

Guides

Géoguide Italie du Nord

Géoguide
Italie du Nord

Guide du Routard Italie du Nord

Guide du Routard
Italie du Nord

National Geographic Italie du Nord

National Geographic
Italie du Nord

 
Librairie Eyrolles
Librairie Eyrolles
Librairie Eyrolles Rakuten
 

BOLOGNE

Bologne vue de la Tour Asinelli

Bologne vue de la Tour Asinelli.
Vers la gauche s'élève le Palazzo Communale, reconnaissable à sa tour d'horloge.
©escales-culturelles.com

La vaste Piazza Maggiore, le Palazzo Communale, la basilique de San Petronio, les deux tours penchées Asinelli et Garisenda, etc. La liste est longue des lieux à visiter à Bologne. Mais s’il fallait n’en citer qu’un, ce serait l’Archiginnasio, un palais Renaissance construit entre 1562 et 1563 pour réunir au même endroit tous les enseignements dispensés par l’université de Bologne, fondée en 1088 et considérée comme la plus ancienne d’Europe. Aujourd’hui, ce bâtiment est un témoignage vibrant du lien millénaire tissé entre la ville et son université.

Théâtre anatomique, Archiginnasio - Bologne

Théâtre anatomique, Archiginnasio - Bologne.
©escales-culturelles.com

Ce qui étonne d’emblée dans le palais de l’Archiginnasio, c’est ce foisonnement d’inscriptions et de blasons sur les murs et les voûtes des galeries et escaliers. Pour cultiver son image et asseoir son prestige, l’université avait ancré la tradition, depuis la création du palais jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, d’apposer des plaques commémoratives au nom des professeurs et d’entourer, chacune d’elles, par les armoiries représentatives des lieux d’origine de leurs étudiants. Aujourd’hui, l’édifice possède un patrimoine unique de 6000 blasons environ.
Commencez la visite de l’Archiginnasio par le si singulier théâtre anatomique. Asseyez-vous dans les gradins et imaginez-vous plongé au cœur du XVIIe siècle, au milieu d’un auditoire de carabins en train d’assister à une dissection. Continuez par l’impressionnante salle du Stabat Mater, autrefois amphithéâtre des légistes, où la décoration héraldique atteint des sommets.

Salle du Stabat Mater, Archiginnasio - Bologne

Salle du Stabat Mater, Archiginnasio - Bologne.
©escales-culturelles.com


Où déguster une très bonne glace à Bologne ?
Le cœur de Bologne n’est pas dénué de bons glaciers mais les gourmets les plus avertis n’hésitent pas à faire quelques pas de plus pour goûter aux savoureuses glaces d’Ugo. Mention spéciale à son incroyable parfum à la menthe, qui explose en bouche.
Adresse : Gelateria Ugo, Via San Felice 24 - BOLOGNE

RAVENNE

Mosaïques de la basilique Saint-Vital - Ravenne

Mosaïques de la basilique Saint-Vital - Ravenne.
©escales-culturelles.com


Mosaïque du Bon Pasteur, mausolée de Galla Placidia - Ravenne

Mosaïques du Bon Pasteur, mausolée de Galla Placidia - Ravenne.
©escales-culturelles.com


FERRARE

Le château d'Este - Ferrare

Le château d'Este - Ferrare.
©escales-culturelles.com

loggia et jardin des orangers, château d'Este - Ferrare

Loggia et jardin des orangers, château d'Este
- Ferrare.
©escales-culturelles.com

L’histoire de Ferrare est étroitement liée à la dynastie des Este. Sous leur domination, qui dure de 1208 à 1598, la cité prospère et devient, à la Renaissance, un foyer artistique et intellectuel de premier plan. En 1492, le duc Hercule 1er d’Este décide d’agrandir la cité au nord-est, et confie la direction du projet, appelé "l’addition herculéenne", à Biagio Rossetti. L’architecte conçoit un plan d’urbanisme totalement novateur, qui préfigure celui des villes modernes.
Le règne des Este sur Ferrare est symbolisé par la forteresse en briques à plan carré construite en 1385 par Nicolas II pour se protéger des révoltes populaires. Peu à peu, elle perd sa vocation défensive et son intérieur est réaménagé en palais pour accueillir la cour. Désigné aujourd’hui comme le château d’Este, l’ouvrage a toujours fière allure, avec ses quatre tours défensives, ses trois ponts-levis et ses douves, un aspect extérieur qui date de la seconde moitié du XVIe siècle.
Riche d’un patrimoine inscrit à l’UNESCO, Ferrare ne manque pas d’attirer les visiteurs, sans tomber dans le tourisme de masse. Il règne une atmosphère de dolce vita dans le centre historique où touristes et locaux se mêlent harmonieusement. Tout ce secteur est réservé aux modes de déplacement doux, marche à pied et vélo : une véritable bénédiction pour les visiteurs qui peuvent à loisir flâner dans les rues et admirer les édifices remarquables qui donnent à Ferrare tout son cachet.

 

VÉRONE

Les arènes de Vérone

Les arènes de Vérone.
©escales-culturelles.com


Les remparts du Castelvecchio - Vérone

Les remparts du Castelvecchio - Vérone.
©escales-culturelles.com


VICENCE

La Basilica de Vicence

La Basilica de Vicence
(avec, en arrière-plan, la Tour Bissara).
©escales-culturelles.com


La villa La Rotonda par Andrea Palladio - Vicence

La villa La Rotonda par Andrea Palladio - Vicence.
©escales-culturelles.com


TRÉVISE

La villa Barbaro par Andrea Palladio - Maser, province de Trévise

La villa Barbaro par Andrea Palladio - Maser, province de Trévise.
©escales-culturelles.com

Etape finale de ce circuit, Trévise est une ville qui ne manque pas de charme, comme en témoigne l’îlot de la Pescheria, tirant son nom du marché aux poissons qui s’y tient toujours, un lieu pittoresque avec ses canaux et ses jolies maisons médiévales peintes à fresque.
Trévise est aussi une base idéale pour découvrir la superbe villa Barbaro, dessinée par Palladio et décorée par Véronèse, faire une excursion à Venise ou rejoindre un aéroport, celui de Canova à Trévise même ou celui tout proche de Venise-Marco-Polo.

 
Accueil | Contact | Mentions Légales | CGU

Copyright © 2015-2019 Escales Culturelles